إعلانات

نص التقرير:
les adjectifs possessifs / démonstratifs / et numéraux
يـــــــــوم: 12/11/14 | القـراءات: 4637

                                                                                      ADJECTIFS POSSESSIFS    

Les adjectifs possessifs déterminent le nom (on parle aussi de déterminantspossessifs), du point de vue de l'appartenance.

Ma chaise. 
Sa table. 
Nos cahiers. 

 Un seul possesseur et un seul objet :

mon = masculin, première personne; 
ton = masculin, deuxième personne; 
son = masculin, troisième personne. 
ma = féminin, première personne; 
ta = féminin, deuxième personne; 
sa = féminin, troisième personne.

 Un seul possesseur et plusieurs objets :

mes = masculin ou féminin, première personne 
tes = masculin ou féminin, deuxième personne 
ses = masculin ou féminin, troisième personne

 Plusieurs possesseurs et un seul objet 

notre = masculin ou féminin, première personne 
votre = masculin ou féminin, deuxième personne 
leur = masculin ou féminin, troisième personne

 Plusieurs possesseurs et plusieurs objets 

nos = masculin ou féminin, première personne 
vos = masculin ou féminin, deuxième personne 
leurs = masculin ou féminin, troisième personne

Notez : Devant un mot féminin commençant par une voyelle ou un "h" muet, on emploie "mon, ton, son" au lieu de "ma, ta, sa" (mon alarme, ton ampoule, son hégémonie)

L'adjectif possessif a une autre forme dite tonique (accentuée) différente des formes ci-dessus dites atones (non accentuées). Ce sont les formes suivantes 

mien, tien, sien 

miens, tiens, siens 

mienne, tienne, sienn
miennes, tiennes, siennes 
nôtre, vôtre, leur; 
nôtres, vôtres, leurs.

Ce sont les mêmes formes que celles des PRONOMS possessifs qui se font par simple ajout de l'article défini (le mien, le tien, le sien, etc.).

Ces formes dites toniques sont nettement plus rares et il ne faut pas les confondre avec les PRONOMS possessifs (J'ai vu un mien ami = adjectifJ'ai vu ton ami, puis le mien = pronom).

 

        ADJECTIFS DEMONSTRATIFS

Les adjectifs démonstratifs marquent, en général, la situation dans l'espace (réelle ou figurée), dans le temps, ou dans le contexte, du nom qu'ils déterminent. On parle aussi de déterminants démonstratifs.

Il veut cette chaise. 
Je prendrai ce livre.

Les formes de l'adjectif démonstratif 

ce, cet = masculin singulier 
cette = féminin singulier 
ces = masculin ou féminin pluriel

L'adjectif démonstratif est souvent renforcé par les adverbes "ci" et "", ceux-ci se placent après le nom et s'y joignent par un trait d'union

Il veut cette chaise-ci 
Je prendrai ce livre-là

La forme "cet" s'emploie devant un mot commençant par une voyelle ou un "h" muet (cet adorateur, cet élément, cet habit).

La forme "ce" s'emploie au masculin devant un mot commençant par une consonneou un "h" aspiré(ce bouton, ce voyageur, ce harpon).

 

         ADJECTIFS NUMERAUX 

On divise les adjectifs numéraux en numéraux cardinaux et en numéraux ordinaux.

Les cardinaux expriment le nombre précis d'êtres ou de choses (Trois pommes. Vingt chevaux. Quinze hommes).

Les ordinaux expriment le rang (Le dixième sur la liste. Le dixième siècle. Le trentième jour du mois).

Adjectifs ordinaux : sauf "premier" et "second", ils sont formés par ajout du suffixe "ième" aux cardinaux correspondants (dix = dixième, cent - centième, etc.). A ne pas confondre avec les adverbes numéraux qui sont eux-mêmes dérivés de ces formes - deuxièmement, dixièmement, etc. (voir définition de l'adverbe). Les ordinauxs'accordent avec le nom qu'ils qualifient (Les centièmes parties). On rattache aux ordinaux les noms : simple, double, triple, quadruple, centuple, dizaine, centaine, etc.

 Adjectifs cardinaux : ils peuvent être de forme simple (trois, quatre, cinq) ou de forme complexe (trente-cinq, quarante-deux). Dans les formes complexes on place untrait d'union entre les éléments qui sont l'un et l'autre plus petit que cent, sauf s'ils sont joints par "et" :

Vingt-trois. 
Cent quarante. 
Dix-sept. 
Cinquante et un.

Les cardinaux sont invariables à trois exceptions près ("un" qui varie en genre (Sept bouteilles et une pomme), "cent" et "vingt" qui varient en nombre.

"Cent" et "Vingt" s'écrivent avec un "s" lorsqu'ils sont multipliés et qu'ils terminent le nombre.

Il en demande trois cents francs. 
Il en demande trois cent trente francs. 
Il en reste quatre-vingts. 
Il en reste quatre-vingt trois.

De même quand ils sont utilisés en tant qu'ordinal - pour centième et vingtième (Ouvrez votre livre à la page cent).

Notez : "mille" en tant qu'adjectif numéral est invariable (Nous étions trois mille). Il ne faut pas confondre avec le nom de mesure (Il nous restait quinze milles avant d'arriver).

Dans la date des années de l'ère chrétienne lorsque "mille" commence le nombre et est suivi d'un ou plusieurs chiffres, on devrait écrire "mil" (L'an mil deux cent quarante. L'an mil huit cent soixante onze mais L'an mille).

"Mille et un" est en fait une expression qui signifie un nombre important et indéterminé. Dans ce sens, "un" varie en genre (Les mille et une revues... Les Mille et un Jours. Les Mille et une Nuits).

 


تقييم:

1

0

مشاركة:





المشاركة في الدرس عبر الفيس بوك:

المشاركة في الدرس عبر الموقع:
.....................................................................

=== إضافة مشاركة جديدة ===
الإسم:

المهنة أو المهمة:

نص المشاركة:

انقل محتوى صويرة التحقق في الخانة أسفله:
الصورة غير ظاهرة

فكرة وتصميم وبرمجة الموقع: أحمد زربوحي
للتواصل: e-mail: etenma@gmail.com